windows10 cnil

Windows 10, un peu trop intrusif selon la CNIL

Mi juillet, la CNIL a mis en demeure la société Micrososft Corporation pour le côté indiscret de son système d’exploitation Windows 10 dans la vie de ses utilisateurs.

 

De toute façon , je n’ai rien à cacher.” Une réplique courante de ces derniers temps. Si certains prenaient connaissance de l’utilisation de nos données privées, ils penseraient autrement. S’ils apprenaient que leurs conversations de salon étaient enregistrées, ils seraient peut-être plus vigilants et décocheraient une case dans les paramètres.

 

Mais nous pouvons compter sur la CNIL pour surveiller nos arrières quand certains prennent un peu trop d’aisance dans la collecte de nos données personnelles. En ce moment c’est la société Micrososft Corporation qui est dans les petits papiers de la CNIL. Cette dernière a détecté quelques incivilités de la part de Windows 10 :

 

  • Un service nommé Télémétrie permet à Microsoft de résoudre les problèmes et améliorer les produits. Il lui permet aussi de connaître tous les logiciels téléchargés et installés et le temps que nous passons dessus.
  • Micrososft active par défaut un identifiant publicitaire lors de l’installation de Windows 10. La firme et des tiers peuvent ainsi suivre notre navigation et nous diffuser des publicités adéquates. Et c’est sans parler des cookies installés sans consentement des utilisateurs.
  • Question protection des données privées, Microsoft est un peu léger. La CNIL lui reproche son code PIN à 4 chiffres pour accéder aux services en ligne et aux comptes utilisateurs. La saise n’est pas limitée à trois essais mais elle est illimitée. Idéal pour les hackers.
  • etc.

 

Lire le communiqué de la CNIL : Windows 10 : la CNIL met publiquement en demeure MICROSOFT CORPORATION de se conformer, dans un délai de trois mois, à la loi Informatique et Libertés

> Lire aussi Réglez les paramètres vie privée de Windows 10 sur le site de la CNIL.

Auteur : Hélène Guérin

Hélène Guérin
Rédactrice, j'aime m'amuser avec les mots. C'est sûrement dû à ma dyslexie. Pourquoi écrire pour le Web ? Je baigne dedans au quotidien (webdesigner - ergonome) alors je veille sur les dernières technologies.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *