1131-image1-fr1359477271.jpg

Vidéo surveillance intelligente : Souriez vous êtes filmés

Après SOPA, PIPA, CETA … voici le volet sécurité du FP7 (programme de recherche et développement de la Commission européenne) qui compte une centaine de projets de vidéos surveillance et dont l’objectif premier est la protection des citoyens européens.
 
Pour protéger ses citoyens, l’Europe investie plusieurs millions d’euros dans la vidéo surveillance intelligente VSI (détection des comportements suspects ou des situations dangereuses). Algorithmes sur algorithmes, tous nos comportements sont analysés.
 
 

Projet INDECT : détection automatique des menaces"

 
Les forces de l’ordre n’ayant pas la capacité de traiter les millions d’images récoltées par vidéos surveillance ou encore les données échangées sur le Web (sites webs, réseaux sociaux, forums, serveurs FTP, etc.) le projet INDECT permettra d’automatiser les procédures de recherche et de contrôle :
  • des capteurs sonores pour détecter des appels à l’aide, des hurlements, des bris de vitre, des coups de feu,
  • des caméras pour détecter des mouvements suspects : un vol à l’arrachée, un geste agressif, une personne à terre, un baiser volé, etc
  • une liste de référence de comportements anormaux.
 
 

Projet  ADABTS : détection des comportements et menaces prédéfinies

 
  • créer un “répertoire de gestes types,
  • analyser la voix d’un individu, ses faits et gestes,
  • compter le nombre d’individus.
 
 
Le professeur Dariu Gavrila de l’université d’Amsterdam qui travaille sur le projet ADABTS explique :
 
"Un “cri puissant” combiné avec “des poings brandis” et une “personne chutant” constitue un scénario permettant de prédire une agression. Des “gesticulations excessives” et des “regards alentour permanents” peuvent indiquer un comportement nerveux, qui, conjugué avec “porter des lunettes de soleil ou une capuche par un temps inapproprié” peut signifier un vol ou un scénario terroriste."
 
"Le système peut très bien détecter une personne nouant ses lacets dans un magasin ou prenant des photos dans un hall d’aéroport, et considérer cela comme un comportement “anormal”. En réalité, le système ne sait pas s’il s’agit d’un comportement indésirable. Il détecte simplement un comportement qui s’écarte des comportements normaux que nous lui avons appris."
 
 
 

Des systèmes de surveillance intelligents mais encore limités

 
 
Professeur Dariu Gavrila :
"Pour l’instant, nous sommes capables de détecter un individu quand il y a peu de monde et quand le fond est statique, mais quand il y a foule et que les gens interagissent entre eux, la situation est bien plus complexe."
 
D’ici 5 à 6 ans, les chercheurs promettent des systèmes de vidéo surveillance très intelligents et opérationnels.
 
Question vie privée chaque projet respecte un “code de déontologie“, la Charte des droits fondamentaux de l’UE et la Convention européenne des droits de l’homme. 
Les utilisateurs finaux respecteront-ils la vie privée ?
 
 
 
 
 
En juillet 2012, les anonymous appelaient à manifester contre le projet INDECT et lui dédie une page web, noindect.fr.
 
 
 
En septembre 2012, les anonymous diffusent sur le web, n° 3 de VOX sur la vidéo surveillance et notamment sur le projet INDECT.
 
Le 23 février prochain les anonymous appellent à manifester contre ces outils de surveillance lors de la première journée mondiale pour la  vie privée
 
 
 
 
Autres projets liés à la vidéo surveillance européenne :
ADVISE : système d’unification des données surveillées,
ARENA : système flexible et mobile de surveillance, de reconnaissance et de détection des menaces,
CAPER : exploitation du renseignement de source ouverte : web social et sémantique,
EFFISEC : contrôler "en profondeur" les voyageurs, à pied ou en voiture, leurs bagages et véhicules,
OPARUS : surveillance maritime et aérienne de larges zones au moyen de drones en Europe,
SAMURAI : vidéo surveiller individus, bagages et véhicules, ainsi qu’un système de détection des comportements suspects basés sur des caméras d’audio vidéo surveillance fixes mais également mobiles et portables)
SNIFFER : améliorer le travail effectué par les chiens renifleurs en développant un système artificiel de reconnaissance olfactive de substances illégales et d’individus cachés dans les véhicules.
SUBITO : automatiser l’identification et la détection en temps réel des bagages abandonnés, d
TASS : sécuriser en tout temps et en tout lieu les "labyrinthes" que constituent les aéroports.
 
 
 
 

Auteur : Hélène Guérin

Hélène Guérin
Rédactrice, j'aime m'amuser avec les mots. C'est sûrement dû à ma dyslexie. Pourquoi écrire pour le Web ? Je baigne dedans au quotidien (webdesigner - ergonome) alors je veille sur les dernières technologies.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *