Un droit de médiation pour les consommateurs irrités par une commande passée sur un site e-commerce

Un droit de médiation pour les consommateurs irrités par une commande passée sur un site e-commerce

Depuis le 1er janvier 2016 un consommateur déçu et tatillon peut faire appel à un médiateur en cas de litige avec un e-commerçant.

Un délais de livraison non tenu, un produit non conforme ou abîmé… et au final un consommateur à l’évidence mécontent. Jusqu’alors ce dernier pouvait faire une réclamation, voire plusieurs. Si le litige n’était pas résolu, il pouvait passer par la case justice. Aujourd’hui, le consommateur peut avoir recours gratuitement à un médiateur et éviter les procédures judiciaires.

Sur son site internet le e-commerçant doit proposer à ses clients un moyen d’accéder à un médiateur. Trois types de médiateurs sont possibles : un médiateur d’entreprise payé par cette dernière, un médiateur de secteur ou un médiateur conventionnel. Le consommateur a le droit de refuser le médiateur du e-commerçant et choisir de lui-même.

Ce recours à un médiateur est destiné à tous les consommateurs européens. En France la FEVAD propose un dispositif de médiation depuis 2012.

Pour éviter les litiges, rassurer vos clients et améliorer votre e-réputation, le service client de votre site e-commerce doit être rapide et satisfaire pleinement les consommateurs mécontents.

Le texte : Ordonnance n° 2015-1033 du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation

 

Source :
> reglement-litiges-consommation.com : e-Commerce : nouvelles obligations du droit de la consommation en 2016

Auteur : Hélène Guérin

Hélène Guérin
Rédactrice, j'aime m'amuser avec les mots. C'est sûrement dû à ma dyslexie. Pourquoi écrire pour le Web ? Je baigne dedans au quotidien (webdesigner - ergonome) alors je veille sur les dernières technologies.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *