684-image1-fr1296021458.jpg

“Toylets”, des urinoirs ludiques pour jouer à qui pissera le plus loin !

Non, ce n’est pas une blague. La firme Sega teste actuellement au Japon un nouveau style d’urinoir ludique doté de capteurs et d’un écran baptisé "Toylets".
 
Installés dans quelques bars, et certaines stations de métro ces "Toylets" proposent quatre jeux différents où les hommes vont pouvoir enfin jouer à de vrais jeux de mâles.
 
Si l’envie vous prend, vous pourrez vous mesurer à votre voisin. Serez-vous le plus fort ? Des capteurs de pression et une cible installés dans le fond de l’urinoir vont déterminer qui vise le mieux et qui "pisse" le plus fort.
 
Si vous vous sentez l’âme d’un nettoyeur, vous pourrez effacer des graffitis virtuels retranscrits sur l’écran placé devant vos yeux.
 
Vous pourrez aussi vous vanter d’être celui qui a la plus grosse vessie, à défaut d’autre chose. Un capteur mesure le volume d’urine rejetée. Les hommes aiment bien les concours idiots.
 
Si vous aimez soulever les jupes des filles, il faudra être endurant. Plus vous urinez longtemps et plus vous aurez de chance de soulever haut la jupe.
 
Cerise sur le gâteau, si vous êtes accroc des records, vous pourrez toujours enregistrer vos scores sur une clé USB. Même pas peur du ridicule !
 
Et bien on n’arrête pas le progrès. A quand la version pour les filles ?
 
 
 

Vise pipi
envoyé par Europe1fr.
 
 
 
Petite précision tout de même. La Nouvelle Gazette rapporte que "Le projet était initialement destiné à attirer des annonceurs publicitaires mais Sega a finalement renoncé à le développer et à le commercialiser, les bars craignant vraisemblablement que les clients ne viennent que pour jouer dans les toilettes. L’expérience doit s’arrêter fin janvier."
 
Pour ceux qui veulent tester, dépêchez-vous, il ne reste plus que quelques jours.
 

Auteur : Denis ALLARD

Denis ALLARD
Rédacteur Web sur le blog studiovitamine depuis 2009, j'ai pu mesurer l'évolution fulgurante du web, des nouvelles technologies, du e-commerce... Quand je n'écris pas pour le web, je me consacre à l'ergonomie, au référencement naturel et à la formation universitaire des futurs concepteurs de sites...

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *