1018-image1-fr1335892156.jpg

Street Art #1 – Mosko et Associés

Yo! J’ai décidé de vous faire partager une passion, le Street Art !
Ancien parisien, j’ai depuis un bon moment déjà arpenté généreusement les rues de la capitale avec mon objectif argentique (puis numérique) à la main pour comprendre ce que les murs ont à nous dire ! Car oui : "Les murs parlent".
 
Les murs nous délivrent des messages intemporels, des signaux éphémères qu’il convient de décrypter, de comprendre ou simplement d’apprécier.
Par contre, il ne faut pas les rater ! Cet "art sauvage" disparait souvent assez rapidement pour laisser la place à d’autres artistes, graffeurs ou pochoiristes. Ce que j’aime dans cet art c’est justement ce côté éphémère et interdit. Les artistes se donnent beaucoup de mal à nous offrir des villes plus colorées, plus joyeuses. Il convient donc de ne pas les décevoir et de savoir apprécier leur art. Le street art est né dès les années 70, à connu son apogée dans les années 80, 90 et perdurent toujours aujourd’hui.
 
Miss-Tic, Bansky, Space Invader, Obey, Jérôme Mesnager sont les plus connus, mais connaissez vous Le Bateleur, Jana & JS, Jef Aerosol, Le Chat Noir, Mosko & Associés ou encore Nasty ? Je vous propose de les découvrir au fil de différents articles.
Mon premier billet "Street Art #1 – Mosko & Associés", vous propose de découvrir les deux artistes parisiens, Michel Allemand et Gérard Laux.
 
Mosko & Associés, la Moskova
"Mosko et associés portent bien leur nom. D’abord il y a les deux complices du pochoir, Michel Allemand et Gérard Laux. Vieux potes de travail, de peintures, de vie, qui sans façon depuis près de quinze ans recouvrent les murs parisiens de leurs animaux multicolores. 
Le message est simple : on veut du beau, de la gaieté, de la vie, là où il y a du laid, du sombre, des ruines. Et les ruines ils connaissent puisqu’ils viennent du quartier "rénové" de la Moskowa. Donc Mosko…
Associés, parce qu’ils travaillent en bande, souvent avec d’autres artistes, comme Jérôme Mesnager, Nemo ou Hondo."
Daniel Cresson – 
Critères éditions
 
Credit photo : Flickr – © 2010JADE1 – Mosko & Associé – Jérôme Mesnager
 
Ils commencent à peindre sur les murs de Paris à la fin des années 1980. À l’époque, comme beaucoup d’autres quartiers parisiens, celui de La Moskowa, (18e), est voué à la démolition afin de le rénover. Les riverains s’y opposent et mettent en place une association de défense du quartier, visant à contrer le projet. Bien que les maisons soient condamnées à la démolition et les fenêtres murées, les habitants y vivront jusqu’à l’arrivée des bulldozers. Les deux artistes ont alors l’idée de peindre à même les bâtiments grâce à des pochoirs. La Moskowa devient ainsi un zoo imaginaire urbain : on y trouve des girafes, des hippopotames ou des gazelles.
 
Mosko et associés s’est spécialisé dans la peinture d’animaux exotiques, ce qui est devenu leur « marque de fabrique ». Ils décident également de poser leurs pochoirs surtout dans des lieux à l’abandon. Ainsi ces animaux poétiques rendent aux bâtiments et aux habitants leurs couleurs. Leur bestiaire s’enrichit au fil des années de nouveaux spécimens.
 
Lancer le diaporama photos Flickr ci-dessous :

Auteur : Stéphane NICOLAS

Stéphane NICOLAS
Passionné par le design graphique, la typographie, le street art, la photographie & les nouvelles technologies, Stéphane Nicolas est directeur artistique, chef de projet & co-gérant de l’agence web Studio Vitamine stephane-nicolas.com

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *