586-image1-fr1279190612.jpg

Redevance PC, smartphone… passera ou passera pas ?

Deux sénateurs ont soulevé la question de la redevance sur tous les terminaux ayant la capacité de recevoir la télévision, une veille idée qui refait surface.
 
Episode 1
Claude Belot et Catherine Morin-Desailly ont remis le 30 juin 2010 un rapport sur les comptes de France télévision au Sénat stipulant la nécessité d’appliquer la loi sur la redevance TV.
Catherine Morin Desailly avance les arguments suivants : "La suppression de la publicité avant 20 h sur France Télévisions, tel que cela est envisagé dès 2012, pose un problème de financement de l’audiovisuel public … C’est une question d’équité entre tous les foyers."
Mais ce qui inquiète réellement les sénateurs c’est l’impact financier de l’arrêt de la pub qui entrainerait un manque à gagner de 200 millions à trouver.
 
Episode 2
Le ministre du budget tranche : "Non !" Selon François Baroin ce n’est pas le moment dans un contexte délicat de mettre ne place une pratique impopulaire. Il s’appuie sur le fait qu’aucune étude ne peut certifier un usage régulier de la TV via les PC ou autres terminaux. « Aucune étude ne permet en effet d’affirmer que les ménages français consomment désormais principalement les programmes de télévision sur ordinateur : on observe plutôt des phénomènes de duplication, l’ordinateur devenant un second écran. »
 
Épilogue
Mais François Baroin rajoute qu’il gardera l’œil ouvert sur le "… Suivi de cette question, au travers notamment de l’examen récurrent des modes de consommation des foyers".
Donc lors de l’arrivée de Google TV pour l’année prochaine, il est clair que les usages de la télévision vont être bousculés. Il va falloir s’attendre à des revirements d’intentions même si monsieur Copé affirme "Moi vivant, il n’y aura pas d’augmentation de la redevance". Il n’est pas le maître en la matière.
 

Auteur : Denis ALLARD

Denis ALLARD
Rédacteur Web sur le blog studiovitamine depuis 2009, j'ai pu mesurer l'évolution fulgurante du web, des nouvelles technologies, du e-commerce... Quand je n'écris pas pour le web, je me consacre à l'ergonomie, au référencement naturel et à la formation universitaire des futurs concepteurs de sites...

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *