952-image1-fr1327945731.jpg

MegaUpload avait prévu une offre légale dérangeante : MegaBox

Emmanuel Gadaix, le responsable technique de MegaUpload interviewé par ZdNet affirme qu’une nouvelle offre légale, Megabox, devait sortir le lendemain de l’arrestation de Kim DotCom, le jour de son anniversaire.
 
 
Le 11 janvier 2012 Emmanuel Gadaix présente la nouvelle offre MegaBox de MegaUpload à Hadopi au Sénat : une plateforme légale de diffusion musicale en concurrence directe avec iTunes. Le modèle économique de MegaBox aurait permis aux artistes d’être rémunérés via la pub et les abonnements payants en esquivant les maisons de disque. Une semaine plus tard c’est la fermeture du site et l’arrestation de ses dirigeants.
 
Emmanuel Gadaix explique :
« Le lancement de MegaBox était prévu pour l’anniversaire de Kim le lendemain de son arrestation en Nouvelle-Zélande. Le service avait été testé en "bêta" depuis des mois, et nous étions très excités de pouvoir lancer ce service 100% légal avec des personnalités du monde de la musique comme Swiss Beatz, dont il était prévu qu’il dirige ces nouvelles initiatives. Il est évident que ces initiatives dérangeaient certains groupes d’intérêts, et il est fort possible qu’ils aient usé de leur pouvoir de lobby pour faire pression sur les autorités. »

 
Beaucoup s’interrogent sur l’intervention du FBI la veille du lancement d’une offre légale de MegaUpload. Hasard de calendrier ?
 
Quoiqu’il en soit, la procédure est lancée et jeudi prochain, 2 février 2012, 50 millions d’utilisateurs risquent de voir disparaître à jamais leurs fichiers, légaux ou non. Les comptes de Megaupload étant bloqués, deux hébergeurs, Caparthia Hosting et Cogent Communications, ont demandé officiellement de supprimer les fichiers de MegaUpload pour ré-allouer l’espace de stockage.
Les données de MegaUpload représentent 100.000 disques dur d’un téraoctet.
 
Sources :
zdnet : MegaUpload : entretien exclusif avec le responsable technique du site fermé par le FB.
zdnet : MegaUpload : les données des utilisateurs pourraient être supprimées le 2 février.

Auteur : Hélène Guérin

Hélène Guérin
Rédactrice, j'aime m'amuser avec les mots. C'est sûrement dû à ma dyslexie. Pourquoi écrire pour le Web ? Je baigne dedans au quotidien (webdesigner - ergonome) alors je veille sur les dernières technologies.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *