389-image1-fr1250584510.jpg

Les livres de la Bibliothèque Nationale de France numérisés par Google ?

Google pourrait numériser le patrimoine de la Bibliothèque nationale de France – BNF – selon une source de La Tribune, comme l’ont déjà fait les plus grandes bibliothèques mondiales ainsi que 25.000 éditeurs depuis 2004.
 
Pourtant la partie n’était pas gagnée pour Google car le BNF a longtemps résisté préférant son propre système de numérisation. Mais un accord serait sur le point de se conclure. "Nos négociations avec Google pourraient aboutir d’ici à quelques mois", a déclaré à La Tribune Denis Bruckmann, directeur général adjoint et directeur des collections de la BNF.
 
Il faut dire que les coûts de numérisation avec le système de la BNF sont nettement plus élevés que ceux proposés par Google. Toujours selon Denis Bruckmann, la seule numérisation des livres de la IIIe République pourrait être estimé à 80 millions d’euros alors que le budget annuel de numérisation n’est que de 5 millions d’euros.
 
Google est aussi beaucoup plus rapide. Le géant américain dispose d’outils qui permettent de numériser tous types de documents dans un temps record, alors que pour la BNF, la vitesse de numérisation est plutôt proche de celle d’un escargot.
 
Un autre élément d’importance pourrait aussi accélérer les négociations entre Google et la BNF. En refusant la numérisation de ses fonds par Google, la BNF qui dispose de moyens modestes pourrait mettre en danger la culture européenne et francophone qui n’aurait plus pignon sur le monde. Ce que la BNF a finalement reconnu.
 
Actuellement Google a numérisé seulement 150.000 livres d’auteurs français. La firme estime d’ailleurs que le droit d’auteur français est bien trop rigide et que cela bride l’innovation.
 
Sources :

Auteur : Denis ALLARD

Denis ALLARD
Rédacteur Web sur le blog studiovitamine depuis 2009, j'ai pu mesurer l'évolution fulgurante du web, des nouvelles technologies, du e-commerce... Quand je n'écris pas pour le web, je me consacre à l'ergonomie, au référencement naturel et à la formation universitaire des futurs concepteurs de sites...

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *