718-image1-fr1300121258.jpg

Le web s’active pour aider le Japon

Suite au séisme et au tsunami qui ont dévasté le Japon, Google s’active pour fournir des images satellites récentes via Google Map et remet à disposition son outil  Person Finder, une base de données pour obtenir des nouvelles des japonais.
 
Seul le web permet d’avoir des nouvelles des personnes basées au Japon.( via Facebook, Skyppe, Twitter très populaire au Japon, blogs, outils Google …) Les infrastructures du net ont tenu contrairement au réseau téléphonique.
 
Les outils Google
Google remet en service son outil  Person Finder  pour retrouver les personnes au Japon. Cette base de données est alimentée sur la bonne foi des internautes. Certains y mettent des avis de recherche. Les personnes au Japon signalent qu’elles sont en vie et donnent des informations sur la situation. Aujourd’hui 146800 dossiers ont été publiés.
Person Finder a déjà été déclenché lors du séisme de Nouvelle Zélande en février dernier.
 
Google ne s’arrête pas là . Avec son outils Google Map, il veut soutenir les secours sur place en diffusant les dernières images satellites du Japon pour rendre compte d’un état des lieux pouvant orientés les secouristes. Retrouvez toutes les informations sur le blog officiel de Google.
 
 
 
 
 
Liens publiés sur le web pour suivre en temps réel les événements au Japon
 
 
Le gouvernement français sur le site www.diplomatie.gouv.fr
a mis en place une cellule de réponse téléphonique. Son numéro est le 01.43.17.56.46. 
 
A l’Ambassade de France au Japon, la cellule de crise est joinable au : 0081-3-5798-6000 (depuis la France) ; 03)-5798-6000 (depuis le Japon). 
Et par courriel à urgence.tokyo-amba@diplomatie.gouv.fr. 
 
La mairie de Sendai a également mis en place deux hotlines pour les étrangers vivant à Sendai : 
 022-265-2471 ; 
 022-224-1919.
 
 
 
Le japon travaille sur un projet de communications d’urgence par satellite. L’idée est la mise en place d’une station-relais opérationnelle en cas de catastrophes pour permettre de communiquer en urgence dans les heures qui suivent les catastrophes.
 
 
 
Sources :
 

Auteur : Hélène Guérin

Hélène Guérin
Rédactrice, j'aime m'amuser avec les mots. C'est sûrement dû à ma dyslexie. Pourquoi écrire pour le Web ? Je baigne dedans au quotidien (webdesigner - ergonome) alors je veille sur les dernières technologies.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *