943-image1-fr1326872505.jpg

La ruée vers Free Mobile énerve énormément

Accusé d’avoir un réseau nul, d’insulter les employés de ces concurrents, Free Mobile irrite les trois opérateurs historiques. 78 % des français souhaitent quitter leur opérateur mobile pour migrer chez Free Mobile
Sur les réseaux sociaux le constat est flagrant : les internautes sont « dégoûtés » par Bouygues Télécom, Orange, SFR… d’avoir été « pigeonnés », qu’ils aient attendu l’arrivée de Free pour baisser leurs tarifs, que certains se cachent derrière la loi Chatel pour résilier les contrats…

La communication de Xavier Niel a un excellent écho auprès des français.

Vous pouvez donner une leçon à votre opérateur en le quittant ou en lui demandant de baisser ses tarifs
Une enquête du cabinet d’analyse GfK montre que 78 % des internautes interrogés souhaitent quitter leur opérateur pour FreeMobile.
Quelques données de l’enquête :
  • 97 % ont entendu parlé de Free Mobile,
  • 58 % connaissent les offres Free Mobile,
  • 3 Français sur 4 pensent que les opérateurs historiques les ont pris pour des « vaches à lait » depuis des années !
Le nombre de résiliations a augmenté de 250%
Les demandes de résiliations d’abonnement mobile déferlent. Les abonnés se ruent sur les modèles de lettre de résiliation SFR et Orange.
Source : citizenkane

Des huissiers à la recherche désespérément du réseau Free

Le journal Le Figaro annonçait :

Concrètement, les abonnés de Free Mobile peuvent téléphoner, mais uniquement en empruntant le réseau d’Orange, qui a signé un accord d’itinérance avec Free. Seul problème, cet accord n’entre en vigueur que si Free Mobile couvre lui-même 27 % de la population

Pourtant l’Arcep (régulateur des télécoms) a audité le réseau de Free Mobile le 13 décembre dernier et affirme qu’il tenait ses engagements en couvrant 30% du réseau.
Des huissiers sont allés tester le réseau Free mais les trois opérateurs affirment qu’ils n’en sont pas les initiateurs.
Xavier Niel a démenti les affirmations du journal Le Figaro auprès de l’AFP
Orange “voit” notre réseau, qui est obligatoirement interconnecté avec le leur pour permettre l’itinérance. Il y a un trafic significatif sur le réseau de Free. Et on voit à quel point nos concurrents se désespèrent pour inventer de telles bêtises, ils feraient mieux de concentrer leur énergie à baisser enfin le prix de toutes leurs offres

Les trois opérateurs historiques harcelés sur leur page FaceBook

Les pages FaceBook des trois opérateurs sont envahies de commentaires forts désagréables voir insultants de la part de leurs abonnés.

Le plus meurtri des opérateurs est Bouygues Télécom qui à travers une lettre ouverte sur sa page FaceBook explique :

« Non, vous n’êtes pas des pigeons », « ces nouvelles offres parviennent à faire passer toute la profession pour une équipe de bandits de grand chemin, des menteurs de longue date… Beau boulot de communication, franchement ça fait mal. »

« Chez France Télécom, nous ne sommes pas des escrocs ». France Télécom précise que si ses forfaits sont plus chers c’est pour investir dans la fibre optique, verser les dividendes à ses actionnaires et

« Nos clients Sosh ont le droit de venir chercher du conseil dans nos 1 200 boutiques ! »

France Télécom pointe une faiblesse de Free qui n’a pas de boutiques pour rassurer ses clients. Seulement cette absence de locaux lui évite des frais immobiliers et lui a permis de casser les prix pour les abonnements d’accès à Internet et aujourd’hui les abonnements mobiles.
Source : liberation
Maxime Quandalle, fondateur du site LeBonForfait.fr explique qu’environ 80 % des abonnements des trois opérateurs concurrents de Free Mobile n’ont pas évolués.
Exemple chez SFR, le forfait  tout illimité comparable à celui de Free Mobile reste à 95 euros/mois.
Free Mobile a provoqué un sacré séisme dans le marché du mobile. Les concurrents de Free Mobile sont irrités par cette déferlante de résiliation. Mais les consommateurs le sont encore plus face à leur comportement. Beaucoup se plaignent que ces derniers se cachent derrière la loi Chatel pour refuser le départ de leurs abonnés.
Bref, Free est attaqué par ses concurrents mais les consommateurs ont fait leur choix.
Sources : 20minutes ; challenges

Auteur : Hélène Guérin

Hélène Guérin
Rédactrice, j'aime m'amuser avec les mots. C'est sûrement dû à ma dyslexie. Pourquoi écrire pour le Web ? Je baigne dedans au quotidien (webdesigner - ergonome) alors je veille sur les dernières technologies.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *