797-image1-fr1308602972.jpg

Icann : nouvelles extensions de noms de domaine pour janvier 2012

Actuellement réuni à Singapour, l’Icann – Internet Corporation for Assigned Names and Numbers – a donné son accord pour autoriser les nouveaux noms de domaine génériques personnalisés.
 
A partir du 12 janvier 2012, il sera possible de déposer de nouveaux noms de domaine dits génériques (GTLD "Generic top-level domain names"). En pratique, cela veut dire que des noms de domaine et des adresses mail se terminant par des noms d’entreprises, de villes, d’institutions, d’organisations voire même de produits génériques vont faire leur apparition et vont venir s’ajouter à la vingtaine d’extensions en .org, .com, .net… et aux 250 extensions comme .fr, .es, .be, de l’ensemble des pays de la planète.
 
 
 
L’Icann a approuvé, lundi 20 juin à Singapour, la création des noms de domaine génériques GTLD
 
 
On pourra donc déposer à l’Icann des .web, .auto, ou encore .banque mais aussi des .microsoft, .facebook, .adobe ou encore .renault et même des .paris, .london…
 
La création d’une nouvelle extension ne sera pas à la portée de toutes les bourses puisqu’il faudra compter entre 300.000 et 500.000 euros la première année, dont 185.000 dollars soit près de 130 000 euros de taxes versées à l’Icann, nous informe l’Expansion.com dans son article du 20 juin 2011. Il faudra également ajouter un coût annuel d’environ 17.500 euros.
 
Déjà certains voient avec l’arrivée de ces nouveaux noms de domaine une nouvelle forme de délinquence du Net avec le cyber-squatting des suffixes. Les candidats auront fort à faire pour défendre leur image et devront se protéger contre les utilisations abusives de leur "marque" ou appellation.
 
Fin mars, l’Icann a aussi validé les noms de domaine en .XXX, réservés aux sites pornographiques, après 10 années de négociations très « hard ».
 

Auteur : Denis ALLARD

Denis ALLARD
Rédacteur Web sur le blog studiovitamine depuis 2009, j'ai pu mesurer l'évolution fulgurante du web, des nouvelles technologies, du e-commerce... Quand je n'écris pas pour le web, je me consacre à l'ergonomie, au référencement naturel et à la formation universitaire des futurs concepteurs de sites...

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *