589-image1-fr1279748435.jpg

Haïti, le CRIME ne paie pas !

Le 14 juillet, jour de la fête de la Fédération et non de la prise de la Bastille comme tout le monde le pense, le site www.diplomatiegov.fr annonce que le gouvernement français promet de verser 17 milliards d’euros à Haïti.
 
Au 19 siècle, la France avait réclamé 90 millions de francs or à Haïti pour le dédommagement des colons, suite à son indépendance. Cette dette a été honorée par Haïti. Ce n’est pas comme les promesses faites par les grands de ce monde dont la France pour relever Haïti après le séisme. Six mois déjà et Haïti est toujours à la rue.
 
CRIME, le Comité pour le Remboursement Immédiat des Milliards Envolés d’Haïti a vu son site supprimé de la toile le vendredi 17 juillet. Le Quai d’Orsay n’a pas apprécié la fausse annonce faite sur un site graphiquement similaire au site officiel www.diplomatie.gouv.fr/fr. Sur le faux site du ministère des Affaires étrangères, une vidéo indiquait le mercredi 14 juillet que la France allait reverser à Haïti cet argent.
 
 
Il est toutefois étonnant que le ministère des Affaires Étrangères et Européennes n’ai pas acheté les noms de domaine proches du sien.
 
On peut lire sur le site du Figaro.fr les déclarations de Bernard Valéro le porte parole du ministère des Affaires étrangères. "Ce site Internet, créé à une adresse proche de celle de France Diplomatie, diffuse de fausses informations et copie frauduleusement le site du Ministère des Affaires étrangères et européennes" "Nous étudions les suites judiciaires à donner à cette situation."
 
Maximini.fr rapporte les propos de Laurence Fabre, porte parole du groupe CRIME. "Nous sommes consternés de constater à quel point le Quai d’Orsay s’est montré peu reconnaissant et, pour tout dire, non coopératif face à notre initiative audacieuse pour redorer le blason du gouvernement français". Dans un entretien accordé au Nouvelobs.com et suite à la fermeture de leur site Laurence Fabre indique : "On n’est pas sûrs, mais on soupçonne les autorités françaises, … face à notre initiative, d’en être la cause. Ce qui signifierait que le gouvernement peut fermer quand bon lui semble des sites !"
 
Qu’importe CRIME poursuit avec un nouveau site www.diplomatiegov.info son aide pour Haiti.
 

Auteur : Denis ALLARD

Denis ALLARD
Rédacteur Web sur le blog studiovitamine depuis 2009, j'ai pu mesurer l'évolution fulgurante du web, des nouvelles technologies, du e-commerce... Quand je n'écris pas pour le web, je me consacre à l'ergonomie, au référencement naturel et à la formation universitaire des futurs concepteurs de sites...

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *