582-image1-fr1277929461.jpg

Hadopi : Opérationnel ou pas opérationnel ?

Lundi 28 juin a eu lieu une conférence de presse organisée par Hadopi. A nous de lire entre les lignes des grands discours hadopiens !
 
Lors de cette réunion spéciale presse le message délivré a été très clair.
Tout baigne. Nous sommes prêts à bombarder de mails d’avertissement (50.000 par jour par délations des ayants droits, des maisons de disques, des cinéma etc.) les internautes indélicats qui téléchargent illégalement.
Nous dénicherons les adresses IP malveillantes par échanges de données avec les FAIs.
 

Vous êtes prêt ? Ce n’est pas si sûr !

 
Eric Walter, secrétaire général de l’Hadopi, explique : “Nous avons travaillé avec les opérateurs à l’automatisation d’un système d’échange de données, qui devrait rendre le coût de l’identification des adresses IP nettement moins élevé”.
 
Marie-Françoise Marais, présidente du Collège de la Hadopi : "Le travail préparatoire se termine après un travail intensif avec les ayants droit et les FAIs puisqu’on arrive à la finalisation des aspects techniques de l’échange des données et qu’est abordée une phase de test."
 
Mais voici "un cavalier qui surgit hors des lignes hadopiennes". Ce n’est pas pas Zorro mais Benjamin Bayart président de FDN (French Data Network).
 
Le plus ancien fournisseur d’accès à Internet en France encore en exercice publie sur son blog :
Je le dis tout net: FDN n’a pas été contacté, et n’est pas connecté à la HADOPI pour identifier les adresses IP”.
 
"Deux pistes s’ouvrent" indique Benjamin Bayard
1 "La Haute-Autorité administrative, supposément indépendante, ment, ouvertement, sciemment, délibérément, à la presse. Et en fait, ils n’ont produit aucun travail, avec aucun FAI”.
 
2 “La Haute-Autorité administrative a pris la liste des FAIs (où?) et a fait un choix stratégique dedans (comment?) de FAIs auxquels la loi s’imposerait (pas aux autres?), et a travaillé avec eux. (…) C’est-à-dire que la HADOPI aurait décidé que les abonnés de certains FAIs, étant plus égaux que les autres sans doute, sont dispensés de ses foudres”.
 
Bon que dire, que penser. Croire ou ne pas croire la Haute autorité. C’est qu’il y a une règle d’or dans les hautes sphères. Ne pas tout dire car le peuple n’est prêt à tout entendre. Mais de là à communiquer ainsi et impliquer de la sorte les FAIs, les hébergeurs… cela montre à quel point la loi Hadopi est bien naïvement préparée.
 
Comme le précise Marie-Françoise Marais, présidente du Collège de la Hadopi « Hadopi est opérationnelle ». Mais la Commission des Droits (CPD) chargée de récolter les 50.000 dénonciations par jour est encore en recrutement.
 
Si l’on en croit les propos de Benjamin Bayart, la récolte des IP n’est pas encore pour demain.

Auteur : Denis ALLARD

Denis ALLARD
Rédacteur Web sur le blog studiovitamine depuis 2009, j'ai pu mesurer l'évolution fulgurante du web, des nouvelles technologies, du e-commerce... Quand je n'écris pas pour le web, je me consacre à l'ergonomie, au référencement naturel et à la formation universitaire des futurs concepteurs de sites...

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *