613-image1-fr1284580668.jpg

Hadopi : les contre-attaques

Les acteurs du Net s’arment pour ralentir la loi Hadopi, s’acharnent à présenter son site comme ayant "mauvaise réputation" ou proposent une réplique contre ses dérives.
 

Premier acteur : French Data Network fournisseur d’accès associatif

FDN s’est vu rejeté par le Conseil d’État, le 15 septembre 2010, son recours d’annulation d’un décret de la loi Hadopi concernant le croisement des adresses IP des sociétés collectrices et les données des FAI.
L’Arcep aurait due être consultée (article L. 36-5 du Code des Postes et Communications électroniques). Le conseil d’État en a décidé autrement et les messages d’avertissement peuvent voir le jour. Mais FDN défie encore Hadopi en voulant annuler deux autres décrets (2010-236 et 2010-872 relatifs au fichier informatique de la Hadopi et à la procédure de sanction).
 

Deuxième acteur : les utilisateurs Wot

Ce petit logiciel permet de signaler si un site est malveillant et d’indiquer s’il a bonne ou mauvaise réputation. Wot s’installe sur les différents navigateurs et les utilisateurs notent les sites. Voilà qu’en souhaitant m’informer sur l’actualité du site www.Hadopi.fr une belle fenêtre s’active en m’indiquant que ce site a "mauvaise réputation".
 
 
 
 

Troisième acteur : SOS-Hadopi

Trois auteurs insolites : Christophe Berhault, responsable de YoOSMedia, un site de partage de musique, Renaud Weeckman qui a déposé la marque Hadopi avant le ministère de la culture et Jérôme Bourreau-Guggenheim, licencié par TFI pour avoir écrit un mail dans un contexte privé exprimant son désaccord sur la loi Hadopi.
Leur site SOS-Hadopi est accessible depuis aujourd’hui, 15 septembre 2010, pour contrer les dérives de la loi Hadopi. Ils proposent une assistance juridique et technique pour les particuliers et les professionnels.
 
Sinon les protagonistes d’Hadopi indiquent "depuis quelques mois" : L’envoi des messages d’avertissement est imminent !
 
 
 

Auteur : Denis ALLARD

Denis ALLARD
Rédacteur Web sur le blog studiovitamine depuis 2009, j'ai pu mesurer l'évolution fulgurante du web, des nouvelles technologies, du e-commerce... Quand je n'écris pas pour le web, je me consacre à l'ergonomie, au référencement naturel et à la formation universitaire des futurs concepteurs de sites...

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *