419-image1-fr1254257701.jpg

Fibre optique : La France encore à la traîne !

Le très haut débit, on en parle, on en parle…Mais la rapidité à laquelle se développe le réseau de la fibre optique est inversement proportionnel à la rapidité de la dite fibre.
 
Le gouvernement avait fixé l’objectif de 4 millions de foyers connectés à la fibre optique en 2012. Il va falloir sérieusement en mettre un coup.
 
Il y aurait seulement 230 000 foyers reliés au très haut débit, fin juin 2009, selon les chiffres de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). Et sur ces 230 000 seulement 50 000 le sont en FTTH. Le FTTH veut dire Fiber to the home, la fibre optique arrivant directement jusqu’au domicile des abonnés. Pour les autres bénéficiaires du très haut débit, un câble de télédistribution relie le réseau optique du pied de leur immeuble à leur domicile. Pour ceux là, les performances sont moins bonnes que pour ceux reliés en FTTH. Cette seconde technologie est la plus simple à mettre en place et la moins coûteuse.
 
Hormis cette bataille sur la technologie à adopter, comme souvent, les opérateurs se livrent une guerre sans merci et sont divisés. Les uns comme Orange ou SFR se sont alliés pour promouvoir une technologie « mono fibre ». Tandis que d’autres comme Free proposent d’installer plusieurs fibres pour un même logement. Ceci afin de laisser à l’usager la liberté de changer d’opérateur et d’empêcher les baisses de débit liées à une seule fibre. Aujourd’hui, seulement 200 abonnés sur 5000 à la fibre optique peuvent choisir entre 2 opérateurs différents. Tant que cela ne sera pas tranché, on ne voit pas comment le réseau fibre optique va pouvoir avancer à l’échelon national. Fin 2008, le gouvernement avait tapé du point sur la table, demandant aux opérateurs de se mettre d’accord.
 
Pendant ce temps là, la France continue de prendre du retard. Alors que des pays comme la Suède ou la Norvège affiche des taux d’abonnement à la fibre optique supérieurs à 10% selon une étude de l’Idate (Institut de l’audiovisuel et des télécoms en Europe) publiée en septembre 2009, la France n’est même pas dans les 10 premières places européennes avec moins de 1% d’abonnés.
 
Quand on lit les chiffres du rapport de l’Idate, cet organisme estime aussi que la France se classe 3e, pas en foyers raccordés, mais en foyers raccordables. Vous voyez la nuance ?
 
Pour la majorité des français, la fibre optique reste et restera encore pour longtemps une vraie chimère.

Auteur : Denis ALLARD

Denis ALLARD
Rédacteur Web sur le blog studiovitamine depuis 2009, j'ai pu mesurer l'évolution fulgurante du web, des nouvelles technologies, du e-commerce... Quand je n'écris pas pour le web, je me consacre à l'ergonomie, au référencement naturel et à la formation universitaire des futurs concepteurs de sites...

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *