657-image1-fr1292229002.jpg

“Faites le mur” avec Banksy

Artiste décalé du Street Art, Banksy réalise son film "Faites le mur" projeté le 15 décembre 2010 dans les salles de cinéma.
 

Célèbre anonyme

Bansky déplace le Street Art (l’art du graffiti) dans les galeries d’art, dans les esprits. Il tague, il provoque, il percute et ça plait.
Personne ne le connaît mais pourtant ses œuvres s’arrachent. Les passants insultent les services qui nettoient ses graffitis. Le Street Art est illégal et les taggers ne dévoilent pas leur visage. Bansky tient à garder cet anonymat de l’art de la rue."Elle n’est pas qu’un produit marketing, elle est vitale pour que je continue", explique Banksy (Le Point).
 

Un artiste engagé

Ses tags, poétiques, politiques et percutants ont été vus à Londres, à Los Angeles, à Paris… sur le mur de Gaza qui sépare la Palestine et Israël, su lequel il tague en 2005 une petite fille qui s’ envole vers la liberté accrochée à des ballons.
Ses personnages : les enfants, les personnes âgées, les policiers, les militaires peints parfois dans des lieux remplis de symboles. Ses thèmes : la liberté, la justice, la politique, la guerre…la paix. Ses techniques : les pochoirs, aérosols et pinceaux.
Il dénonce l’absurde. Ce qui le touche, il l’illustre par des images cinglantes comme le tag 1994 d’une petite vietnamienne brûlée au napalm tenant la main de Mickey Mouse et de Ronald Mc Donald. Mais il laisse aussi une place à l’humour, l’espoir, l’ironie dans ses messages.
 

Bansky fait le mur

Il exerce son insolence au delà des murs en créant un série de faux CD de Paris Hilton avec des nouveaux titres "A quoi je sers ?" En créant des billets de 10 pounds où il remplace la reine par Lady Diana, en redessinant le générique des Simpsons pour l’épisode MoneyBart…Il tague, il sculpte, il provoque et il fait du cinéma.
 
 

Le générique des Simpsons pour l’épisode MoneyBart
 

"Faites le mur"

L’histoire : Thierry Guetta vidéaste français réalise un film sur le Street Art et devient lui même tagger sous le pseudonyme de M.Brainwash. Son film est à l’image de son personnage décalé.
"Je ne sais pas si cela a été une chance ou pas de rencontrer…" Thierry Guetta, a confié Banksy au Monde. "Il s’est révélé être le pire cinéaste documentaire du monde, mais une vedette très charismatique."
 
 

 

Auteur : Denis ALLARD

Denis ALLARD
Rédacteur Web sur le blog studiovitamine depuis 2009, j'ai pu mesurer l'évolution fulgurante du web, des nouvelles technologies, du e-commerce... Quand je n'écris pas pour le web, je me consacre à l'ergonomie, au référencement naturel et à la formation universitaire des futurs concepteurs de sites...

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *