mastercard-selfie

E-commerce : MasterCard teste un nouveau moyen de paiement par selfie

La mode du selfie est tellement en vogue, que la société MasterCard a décidé de tester auprès de 500 utilisateurs le paiement en ligne utilisant la reconnaissance faciale.
Les modes de paiement évoluent vite : signature électronique, code secret, double authentification par SMS… Bientôt, le code d’identification appelé « SecureCode » chez MasterCard, pour effectuer un paiement en ligne avec sa carte bancaire ne sera peut-être plus qu’un souvenir.
Aujourd’hui, quand vous payez en ligne, une fenêtre s’ouvre automatiquement et vous demande de renseigner un code pour sécuriser la transaction. Vous utilisez la double authentification par SMS.
Demain, lorsque vous effectuerez le même paiement pour régler vos achats, ce n’est plus une fenêtre qui s’ouvrira. Vous prendrez une photo de votre visage avec votre smartphone. Le nouveau système utilisera la reconnaissance faciale avec des selfies et le couplera avec la lecture d’empruntes digitales, histoire de montrer que vous êtes bien la bonne personne derrière le téléphone.
L’application comparera votre visage à celui enregistré sur les serveurs de l’entreprise. Selon MasterCard, cette nouvelle technique d’identification sera plus rapide, encore plus sécurisée et plus fluide.
Source des visuels : http://money.cnn.com/
Ajay Bhalla, le directeur du développement de Mastercard :

“La nouvelle génération, qui est très portée sur les selfies, devrait trouver ça génial et l’adopter”.

Apple, Google, Microsoft, Samsung ou encore BlackBerry sont déjà sur les rangs et sont partenaires de MasterCard, comme d’ailleurs plusieurs banques qui souhaitent proposer dans un futur très proche ce nouveau système de sécurité pour les transactions en ligne.
Sources :
> www.zone-numerique.com/– Mastercard : le selfie bientôt nouveau moyen de paiement ?
> www.metronews.fr/ – Mastercard veut vous faire payer en ligne avec… Un selfie

Auteur : Denis ALLARD

Denis ALLARD
Rédacteur Web sur le blog studiovitamine depuis 2009, j'ai pu mesurer l'évolution fulgurante du web, des nouvelles technologies, du e-commerce... Quand je n'écris pas pour le web, je me consacre à l'ergonomie, au référencement naturel et à la formation universitaire des futurs concepteurs de sites...

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *