439-image1-fr1256629875.jpg

Deux géants, IBM et Canonical, s’associent pour contrer Windows 7 !

IBM, le poids lourd de l’informatique et Canonical spécialisé dans le développement de projets open source veulent fournir une offre qui consiste à ne plus vendre un système d’exploitation, mais à le remplacer par un service en ligne.
 
IBM présent dans l’informatique depuis très longtemps a de très puissantes capacités en recherche et en développement. Canonical est une société connue pour promouvoir les projets open sources et notamment le système d’exploitation libre Ubuntu.
 
Le principe est simple. Au lieu d’investir dans des systèmes d’exploitation et des logiciels couteux qu’il faut sans cesse mettre être à jour, IBM et Canonical souhaitent proposer un service mensuel adapté à chaque société incluant une plate-forme de collaboration en ligne, composée de suites bureautiques et fonctionnant sous système d’exploitation libre Ubuntu.
 
Selon Futura Science, le coût de ce service basé sur le principe du Cloud computing s’élèverait à 13 dollars mensuel incluant un service mail. Le Journal du Net quant à lui annonce des tarifs allant jusqu’à 153 dollars par an et par utilisateur. Les entreprises n’auraient plus besoin d’investir dans une informatique puissante puisque tous les calculs relatifs aux applications utilisées seront décentralisés.
 
Le partenariat IBM Canonical intéresse au plus haut point de très grosses sociétés qui voient là des économies d’échelles importantes à faire dans l’investissement de leurs systèmes informatiques – matériels et logiciels. Et IBM d’en rajouter dans un communiqué en décrivant Windows comme un gouffre financier. L’économie réalisée pourrait aller jusqu’à 50 % pour les entreprises qui adopteraient ce nouveau modèle économique.
 
 
 

Auteur : Denis ALLARD

Denis ALLARD
Rédacteur Web sur le blog studiovitamine depuis 2009, j'ai pu mesurer l'évolution fulgurante du web, des nouvelles technologies, du e-commerce... Quand je n'écris pas pour le web, je me consacre à l'ergonomie, au référencement naturel et à la formation universitaire des futurs concepteurs de sites...

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *