Sans-titre-12

Brexit : Bye bye, l’e-commerce européen va prendre une claque

Le côté absurde, surréaliste voire le non sens des blagues british nous rend souvent stoïques car les Froggies que nous sommes, avons un peu de mal avec la langue anglaise. Le double sens de l’humour british nous dépasse parfois, mais un Brexit, là ils y vont fort. Il va leur en falloir un sacré flegme. Ce Brexit, un amuse gueule de la politique anglaise, ne va pas faire seulement souffrir les e-marchands du Royaume-Unis, le web européen va aussi prendre une belle claque anglaise : taxe, douane, législation,…le coûts des exportations va monter en flèche.

Alors que le e-commerce européen commençait à s’harmoniser voilà que les politiques anglais viennent de s’offrir un Brexit. Question autodérision le gouvernement anglais a de quoi s’occuper .

Question e-commerce, nos amis anglais qui vendent sur le web semblent eux-mêmes déconcertés face à la blague de leur gouvernement. Le pire selon les échos, personne n’y croyait. Aucun plan B. Résultat le e-commerce européen va prendre une claque.

Attendre deux années de négociation, le Web n’est pas aussi patient. Les requêtes sur Google montrent que nos amis british cherchent à quitter le Royaume-Unis pour Gibraltar, l’Irlande,… L’Angleterre était jusqu’alors eldorado européen des géants du web (Google, Amazon, Apple, Facebook,…). Ces derniers ont été impactés par la chute des cours. Mais leurs sièges sont basés à Dublin donc tout va bien. Et ils peuvent s’offrir des bureaux dans un autre pays européen.

 

Par contre pour les petits e-commerçants du web l’affaire se complique. Les taxes, les frais de douane, la lourdeur de la législation, les délais de livraison plus long, la perte du label européen …le Brexit va mettre un frein au e-commerce transfrontalier. Et l’incertitude des négociations est loin d’être rassurante pour le e-commerce européen. Britannique ou européen, au final le client devra payer plus.

Nous n’avons plus qu’à espérer sur le bon sens de l’Europe ! et un accord de libre-échange (ALE) avec nos amis anglais.

Sources :
> itespresso.fr
> frenchweb.fr

Auteur : Hélène Guérin

Hélène Guérin
Rédactrice, j'aime m'amuser avec les mots. C'est sûrement dû à ma dyslexie. Pourquoi écrire pour le Web ? Je baigne dedans au quotidien (webdesigner - ergonome) alors je veille sur les dernières technologies.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *