751-image1-fr1303883636.jpg

Apple vous suit pas à pas

La semaine dernière deux chercheurs, Alasdair Allan et Peter Warden, révèlent que l’iPhone et l’iPad 3G  intègrent un système qui trace tous vos déplacements
 

Des données non cryptées

Les mouvements des utilisateurs de l’iPhone et iPad 3G sont enregistrés et stockés sans cryptage.
Les deux chercheurs s’expliquent : "Le problème le plus immédiat est que ces données sont stockées sous une forme aisément lisible sur votre appareil" . Ils ont créé une application qui vous permet de visualiser tous vos déplacements.
 
 
 
 
Les données géolocalisées (latitude, longitude, et date d’enregistrement ) seraient sauvegardées depuis plus d’un an et cela depuis la sortie en juin dernier de la version 4 du système d’exploitation IOS.
Enregistrées via la triangulation cellulaire les utilisateurs n’ont aucun moyen de vider le cache. Dés qu’ils se connectent sur le web leur historique peut être récupéré par n’importe qui.  Pour les iPhones «jailbreakés» un logiciel permet de supprimer l’historique automatiquement.
 
L’historique des déplacements sur une année pourrait être fructueux pour de futures applications liées aux habitudes des utilisateurs « chéri(e) t’as vu l’heure ! d’où tu viens ? » ou dédiée à la publicité.
 

Oui mais Android ?

La seule réponse pour le moment d’Apple est celle de Steve Job qui répond à un utilisateur inquiet : « Contrairement aux smartphones sous Androïd, nous ne pistons personne. L’information qui circule au travers des médias est totalement erronée."
Un bug du cache ou un brevet 12/553-554 ?
 
La collecte de données géolocalisées sont actives notamment sous Android mais elles restent anonymes et les utilisateurs peuvent désactiver le service de géolocalisation contrairement au système qui traine sur les produits Apple.
 
 
Fonctionnement de l’application d’Apple
 

Washington DC to New York from Alasdair Allan on Vimeo.

 
 
Sources :

Auteur : Hélène Guérin

Hélène Guérin
Rédactrice, j'aime m'amuser avec les mots. C'est sûrement dû à ma dyslexie. Pourquoi écrire pour le Web ? Je baigne dedans au quotidien (webdesigner - ergonome) alors je veille sur les dernières technologies.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *